Fondation David Foster

En 2011, j’ai réuni le meilleur de la relève artistique canadienne et j’en ai encore la chair de poule aujourd’hui. Imaginez un jeune chanteur de douze ans qui émeut le public aux larmes et qui, une minute plus tard, génère un tonnerre d’applaudissements festifs en plein milieu d’une chanson, suivi d’un danseur de sept ans qui défonce la baraque. Une soirée de rêve, d’inspiration et de pur génie.